Laboratoire Leprince-Ringuet, École polytechnique, Palaiseau
+33 1 69 33 56 01

La science entre en jeu

Science for all, fun above all

La science entre en jeu

Du 9 au 13 avril, nous avons participé au festival La Science Entre En Jeu [lien]… Grosses particularités, l’événement s’est déroulé essentiellement sur la plateforme GatherTown, et il se composait d’une game jam, suivi d’un colloque.

GameJam

Comme dans les autres scientific game jams (voir notre article à ce sujet), les jeux développés reposent sur un sujet de recherche présenté par un thésard embarqué dans l’équipe. Pas moins de 18 jeux ont été conçus en un week-end, disponibles sur itch.io, sur des sujets très variés, des sciences humaines et sociales aux disciplines les plus dures. 

Pierre-Alban était mentor en game design et il a accompagné la conception d’une partie des jeux, pendant la séance de mentorat organisée le samedi matin. On retient des idées intéressantes sur l’écologie dans le jeu Isao, sur le machine learning dans Neurobot, sur la géométrie avec Exit, mais pas que !

Catherine était pour sa part membre du jury. À ce titre, elle fut invitée par Pol, le pape de l’événement, à raconter son parcours, de la chimie organique jusqu’à la chaire science et jeu vidéo, en passant par un MBA de management du jeu vidéo, des studios sérieux et l’enseignement [youtube].

Colloque

Lors du colloque organisé les lundi et mardi, Chloé a présenté ses travaux sur l’apprentissage par la conception vidéoludique et les ateliers qu’elle anime dans les lycées [youtube]. Ces projets collaboratifs et interdisciplinaires de création de jeu vidéo sont l’occasion de faire travailler des compétences scolaires avec une autre approche pédagogique.

Enfin, Raphaël y a présenté quelques idées sur les liens que les sciences entretiennent avec les jeux vidéo, et vice-versa [youtube], concluant à son habitude en prédisant un cercle vertueux entre sciences cognitives et jeux dirigés par la pensée, on peut toujours rêver ! La session s’est conclue par un débat avec nos compères Antoine Coutrot et Thomas Planques [youtube]. 

GatherTown

Chaque participant est incarné par un petit personnage qu’il peut déplacer dans un environnement virtuel, en 2D pixelisé. Quand il s’approche de quelqu’un, les cams se déclenchent et les deux participants peuvent discuter, comme s’ils étaient en présence (et s’ils sont d’accord, pour partager leur image et leur son, bien sûr). Tout est paramétrable, et les organisateurs de l’événement avaient disposé différents éléments : 

  • une salle de conférence, où seuls les intervenants sur l’estrade sont visibles et audibles de tous, mais où des podiums permettent d’animer ou de poser des questions ; 
  • des espaces de travail privés, à l’intérieur desquels chacun entend chacun mais isolés de l’extérieur, idéal pour les groupes de jameurs ; 
  • des stands, pour rencontrer des gens et montrer du contenu (affiche, vidéo, liens…), nous avions le nôtre. 

S’il reste quelques bugs et autres plantages, la plateforme nous a plutôt convaincus ! On se demande juste s’il ne faudrait pas un mode transparent où on pourrait traverser les cases occupées par les autres…

Partagez cet article

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *